Au travail avec Aylin

29/01/2016 Contributions aux news de: Aylin Jaspersen 0 Kommentare

Un week-end de fin novembre, j’ouvre le journal et je tombe sur un article qui annonce un nouveau cas d’Ebola au Liberia. Je suis contente que nous n’ayons pas encore adapté les prescriptions pour les services régionaux de transfusion sanguine. Bien qu’à ce moment-là le Liberia n’ait plus connu de cas d’Ebola depuis trois mois, tous ceux qui ont voyagé dans ce pays doivent toujours attendre un certain temps après leur retour pour pouvoir donner leur sang.



Depuis mes débuts ici en mai en tant que collaboratrice scientifique, je travaille notamment à la mise à jour des prescriptions de Transfusion CRS Suisse. Les prescriptions spécifient entre autres qui peut donner son sang et qui doit attendre combien de temps pour y être autorisé. Par ailleurs, les prescriptions servent de consignes de qualité aux services régionaux de transfusion sanguine (SRTS).

Les prescriptions sont élaborées au sein de différents groupes de travail par les experts des SRTS qui pour ce faire se réfèrent à des articles scientifiques et des études et procèdent à des analyses des risques. Certains thèmes sont discutés longuement et en détail tandis que d’autres font rapidement l’unanimité. Conjointement avec mes collègues du secteur Don de sang, nous veillons à ce que les modifications décidées soient prises en compte dans les documents et mises à temps à la disposition de tous les intéressés.

Les nouvelles maladies ou épidémies doivent également être prises en compte dans nos prescriptions. On peut porter l’agent dans le sang même en l’absence de tout symptôme. C’est pourquoi les voyageurs qui sont allés dans un pays présentant un risque accru d’infection doivent attendre un certain temps à leur retour avant de donner leur sang car la sécurité du sang reste notre priorité absolue.

 
Aylin

Commentaires

Ecrivez un commentaire

www.sqs.ch www.zewo.ch wmda
 
DONNER LE SANG SAUVER DES VIES