« C’est la personne qui se trouve derrière le questionnaire qui nous intéresse »

31/07/2018 Contributions aux news de: Corinne und Lidwine | Nachbetreuung 0 Kommentare

Loin des yeux, loin de l’esprit ? Pas chez nous. Toute personne qui donne ses cellules souches du sang bénéficie de notre suivi pendant dix ans. Son bien-être personnel revêt la priorité.



Lidwine et Corinne assurent le suivi des donneurs de cellules souches du sang chez Transfusion CRS Suisse. Elles entretiennent le contact téléphonique avec les donneurs. En outre, elles leur envoient régulièrement des questionnaires, qu’elles évaluent avec une doctoresse.

Près de 95% des donneurs font usage de l’offre de suivi. Les discussions portent sur des thèmes tant personnels que médicaux. Le premier contrôle de suivi a lieu un mois après le don au centre de prélèvement tandis que, pour les autres contrôles dans l’année suivant le don, c’est une collaboratrice de Transfusion CRS Suisse qui appelle le donneur.

Signe d’appréciation
Corinne se charge principalement des donneurs non apparentés. Elle parle de son quotidien : « Lors d’une transplantation de cellules souches du sang, c’est la guérison du receveur ou de la receveuse qui est au centre des préoccupations. Le fait que nous nous souciions du bien-être de la donneuse ou du donneur surprend et en touche beaucoup ». La grande majorité des donneurs se portent très bien après l’intervention. « Les contacts que nous entretenons avec eux sont un signe d’appréciation. » Par ailleurs, les déclarations des donneurs aident à optimiser les procédures avant, pendant et après le don. Et nombre de donneurs sont très heureux de partager leur expérience.

Beau point final à une longue procédure
Lidwine est responsable du suivi des donneurs apparentés. Contrairement au don non apparenté, qui est soumis à la stricte règle de l’anonymat, chez elle les patients et les donneurs se connaissent, ce qui complique parfois la situation pour les familles concernées – par exemple lorsqu’un patient décède et que le donneur apparenté se fait des reproches – mais rend souvent les choses très belles. Notamment lorsque les familles se retrouvent grâce au don.

Pour exercer leurs tâches, Lidwine Kunz et Corinne Young doivent faire preuve d’empathie, d’entendement et d’un intérêt naturel : « C’est la personne qui se trouve derrière le questionnaire qui nous intéresse ». Avec leurs appels et le suivi, elles mettent le point final, pour le donneur, à une longue procédure couvrant l’enregistrement, les examens de compatibilité et le prélèvement. Et elles sont garantes du soin avec lequel Transfusion CRS encadre non seulement les patients mais encore les donneurs.

Commentaires

Ecrivez un commentaire

www.sqs.ch www.zewo.ch wmda
 
DONNER LE SANG SAUVER DES VIES