Don de sang : plus d’excuse !

16/04/2019 Contributions aux news de: Jacqueline Forster

Aujourd’hui, à 51 ans et comme collaboratrice de Transfusion CRS Suisse, je n’ai plus d’excuse : je vais donner mon sang !

D’autant plus que mon groupe sanguin est très demandé en ce moment et que les réserves sont au plus bas. Je ne sais pas moi-même pourquoi je ne suis encore jamais allée au don de sang. Comme tous les Suisses, je connais cette longue tradition de solidarité. Mon parrain a donné son sang 99 fois dans sa vie. Et pour d’autres membres de la famille aussi, il va de soi d’aller régulièrement au centre de transfusion sanguine. En dehors de craintes diffuses et superficielles, je crois que c’est tout simplement par commodité que je ne suis encore jamais allée donner mon sang.

 

La veille du don, je commence à ressentir une certaine nervosité, comme avant de partir en voyage dans un pays inconnu. Comment cela allait-il se passer ? Qu’allais-je découvrir, apprendre, éprouver ? Quand je suis entrée dans le centre de transfusion sanguine mis sur pied dans le centre Welle7 à la gare de Berne, mon cœur battait la chamade. Attentive et concentrée, j’ai accompli, pendant trois quarts d’heure, chaque étape que m’expliquaient avec amabilité et professionnalisme les personnes chargées des prélèvements de sang. Ainsi, j’ai rempli le questionnaire, et je me suis fait mesurer ma pression artérielle et prélever une goutte de sang pour une analyse rapide. Puis je me suis allongée sur le lit étroit, j’ai serré et desserré le poing, détourné le regard lorsque s’est enfoncée l’aiguille dans ma veine, sans rien sentir et totalement détendue. Ce qui m’a frappée c’est la rapidité à laquelle la poche s’est remplie de cette sève vitale qu’est le sang. Je presse un bout de gaze dans le creux du coude, garde le bras levé, m’assure de ne pas avoir de vertiges avant de m’asseoir – je glisse vite un morceau de sucre de raisin dans la bouche, au cas où… - et le sandwich et l’eau minérale m’attendent déjà dehors. Rien à dire à part… Quand puis-je recommencer ?

Jacqueline Forster-Zigerli

www.sqs.ch www.zewo.ch wmda
 
DONNER LE SANG SAUVER DES VIES