Tomas Hoppe – collecter des fonds le jour de son anniversaire

30/08/2016

Tomas Hoppe (3e à p. de la g.) avec sa famille lors de son anniversaire.

 

Portrait

Nom : Tomas Hoppe 

Age : 70 ans
Profession : diplômé d’entomologie (études des insectes) de l’EPF de Zurich, à la retraite aujourd’hui
Particularités : a demandé qu’on verse des dons d’argent en faveur du don de cellules souches du fond pour son anniversaire
Loisirs : natation, kayak, chorale masculine

 

SBSC: Monsieur Hoppe, vous avez demandé qu’on verse de l’argent en faveur du don de cellules souches du sang au lieu de vous faire des cadeaux à votre 70e anniversaire. Comment vous en est venue l’idée ?
Tomas Hoppe : Ma femme et moi – nous fêtons notre anniversaire le même jour – ne voulions pas recevoir de cadeaux mais plutôt faire quelque chose pour la communauté. Comme j’ai reçu une transplantation de cellules souches du sang à l’automne 2014 pour un syndrome myélodysplasique, il coulait de source pour nous de collecter de l’argent en faveur du don de cellules souches du sang.

Quels préparatifs votre projet a-t-il nécessité ?
Pratiquement aucun, c’était très facile. J’ai appelé Transfusion CRS Suisse car je voulais des bulletins de versement personnalisés. Nous avons discuté ensemble de ce qui devait y être imprimé et, quelques jours plus tard, j’ai reçu 50 bulletins de versement portant la mention « Anniversaire de Catherine et Tomas Hoppe ». Le jour de la fête, j’ai déposé les bulletins sur une table en y joignant une lettre personnelle, dans laquelle j’expliquais mon projet. Je n’ai rien fait de plus.

Comment vos proches et vos amis ont-il réagi ?
Très positivement. Ils savaient évidemment que leur oncle, beau-frère et ami avait reçu une transplantation de cellules souches du sang il y a deux ans et connaissaient le sujet. Ils avaient donc déjà été confrontés à la question, ce qui a bien aidé.

A ce jour, CHF 1900 ont déjà été versés, une somme remarquable.
Oui, c’est magnifique et cela nous réjouit énormément. L’argent est une bonne chose mais il est beaucoup plus important à mes yeux que tout le monde soit informé sur le don de cellules souches du sang. Moi, j’ai eu l’immense chance qu’on me trouve un don approprié en l’espace de trois mois. Quelqu’un sur cette terre s’était fait enregistrer parce qu’il était informé sur le don de cellules souches du sang. Je n’ai pas de mots pour exprimer ma gratitude à la donneuse ou au donneur, qui reste anonyme pour moi.

Vous avez évoqué la question de l’information. 
Tout juste. Lorsque je suis tombé malade, je ne savais rien du don de cellules souches du sang. Il faut encore beaucoup informer dans ce domaine, le mieux étant de commencer dès l’école. Ainsi, beaucoup confondent moelle osseuse et moelle épinière. Ils sont nombreux à ignorer ce que sont les cellules souches du sang et la fonction essentielle qu’elles remplissent dans la formation du sang. De même, l’ancienne désignation « transplantation de moelle osseuse », qui induit en erreur, au lieu de « transplantation de cellules souches du sang » fait penser au marteau et au burin et fait peur. Cela réduit la disposition à s’enregistrer pour un don. Dans mon entourage, tout le monde est au courant du don de cellules souches du sang. Maintenant, je souhaite simplement que cela soit le cas de beaucoup plus de gens.

_______________________________________________________________

Faire la fête en faisant le bien

 

Vous avez déjà tout ou êtes totalement comblé ? Alors, saisissez l’occasion de votre anniversaire ou d’une autre fête pour faire le bien avec vos invités en vous engageant ensemble contre la leucémie. Offrez un bouquet de fleurs pleins de billets de banque, mettez aux enchères une danse avec l’hôtesse, organisez une tombola ou déposez une tirelire à côté du buffet de gâteaux.

Intéressé ? Prenez contact avec nous : Angela Gurtner, responsable Recherche de fonds grand public, T 031 380 81 61, fundraising@sbsc.ch.

. Quelqu’un sur cette terre s’était fait enregistrer parce qu’il était informé sur le don de cellules souches du sang. Je n’ai pas de mots pour exprimer ma gratitude à la donneuse ou au donneur, qui reste anonyme pour moi.Vous avez évoqué la question de l’information. Tout juste. Lorsque je suis tombé malade, je ne savais rien du don de cellules souches du sang. Il faut encore beaucoup informer dans ce domaine, le mieux étant de commencer dès l’école. Ainsi, beaucoup confondent moelle osseuse et moelle épinière. Ils sont nombreux à ignorer ce que sont les cellules souches du sang et la fonction essentielle qu’elles remplissent dans la formation du sang. De même, l’ancienne désignation « transplantation de moelle osseuse », qui induit en erreur, au lieu de « transplantation de cellules souches du sang » fait penser au marteau et au burin et fait peur. Cela réduit la disposition à s’enregistrer pour un don. Dans mon entourage, tout le monde est au courant du don de cellules souches du sang. Maintenant, je souhaite simplement que cela soit le cas de beaucoup plus de gens._______________________________________________________________Faire la fête en faisant le bien Vous avez déjà tout ou êtes totalement comblé ? Alors, saisissez l’occasion de votre anniversaire ou d’une autre fête pour faire le bien avec vos invités en vous engageant ensemble contre la leucémie. Offrez un bouquet de fleurs pleins de billets de banque, mettez aux enchères une danse avec l’hôtesse, organisez une tombola ou déposez une tirelire à côté du buffet de gâteaux.Intéressé ? Prenez contact avec nous : Angela Gurtner, responsable Recherche de fonds grand public, T 031 380 81 61, fundraising@sbsc.ch.

www.sqs.ch www.zewo.ch wmda
 
DONNER LE SANG SAUVER DES VIES