Faire le bien pendant le travail – l’exemple d’Aldi

22/05/2018

Chez ALDI SUISSE s’entremêlent engagement social de l’entreprise et histoire personnelle d’une collaboratrice. Entretien avec Stefanie Ulas, qui a pu sauver la vie de son frère grâce à un don de cellules souches du sang.


Photo: Monika Marbacher (directrice Donor Center SBSC), Stefanie Ulas (centrale d'achat ALDI Suisse), Bettina Degen (Corporate Responsibility ALDI Suisse)

Stefanie Ulas, il y a quatre ans, vous avez donné vos cellules souches du sang à votre frère. Comment se porte-t-il aujourd’hui ?

Mon frère est complètement guéri et ne prend même plus de médicament. Il pratique beaucoup de sport et ne subit aucune restriction au quotidien. Seul ennui, son système immunitaire affaibli, qui fait qu’il a souvent des refroidissements.

Quel impact cet événement – la maladie de votre frère et votre don – a-t-il eu sur votre vie ?
Ce fut une période pénible pour toute la famille. Nos liens se sont resserrés et nous sommes tous davantage conscients de la chance que nous avons d’être en bonne santé. Je suis très heureuse d’avoir pu entrer en ligne de compte comme donneuse et infiniment reconnaissante que la transplantation ait réussie. Si je n’avais pas pu donner mes cellules souches du sang, j’aurais souhaité que quelqu’un d’autre sur terre soit enregistré et approprié comme donneur de cellules souches du sang.

Cela vous a-t-il amenée à changer ? A jeter un autre regard sur le monde et la vie ?
Lorsque j’ai appris que mon frère était gravement malade, plus rien d’autre n’avait d’importance. Lorsqu’on tombe malade, les choses que l’on jugeait essentielles deviennent totalement accessoires.

Vous travaillez chez Aldi – quelle fonction exercez-vous exactement ?
Je suis assistante à la centrale d’achat et suis chargée de l’achat de chocolats, de pralinés et des sucreries saisonnières à Pâques et à Noël.

Récemment, Aldi a organisé une action d’enregistrement. Ce n’était pas la première fois. En outre, cela fait quelques années que l’entreprise s’investit dans nos campagnes de collecte de sang. Qu’est-ce qui motive cet engagement social ?
ALDI SUISSE soutient les objectifs de Transfusion CRS Suisse – non seulement par des moyens financiers mais encore par un engagement très personnel. Ainsi, en avril, lors de l’action d’enregistrement menée par Swiss Blood Stem Cell (SBSC), tous les collaborateurs et collaboratrices du siège et de la filiale de Schwarzenbach qui le souhaitaient ont pu s’informer sur le don volontaire de cellules souches du sang et se faire enregistrer directement sur place.

Pourquoi Aldi met-il l’accent sur le don de sang et le don de cellules souches du sang ?
En tant qu’entreprise suisse, ALDI SUISSE s’investit pour la communauté. Le partenariat avec la CRS constitue un volet de son engagement social. Chaque goutte compte, c’est pourquoi ALDI SUISSE motive ses quelque 3000 collaborateurs au don de sang et au don de cellules souches du sang. On ne sait jamais si l’on n’aura pas besoin soi-même un jour de l’aide d’autrui pour surmonter une situation potentiellement mortelle. Avec son magazine de la clientèle la SEMAINE ALDI et sa participation devant ses filiales à la Journée d’action du 15 septembre 2018, ALDI SUISSE touche aussi ses clientes et clients. De la sorte, nous pouvons amener d’autres personnes de notre secteur à donner leur sang et les encourager à s’inscrire au registre des donneurs de cellules souches du sang.

Comment vos collègues de travail ont-ils réagi à l’action d’enregistrement ?
J’étais sur place ce jour-là pour partager mon expérience de donneuse de cellules souches du sang avec mes collègues et pour leur expliquer également les éventuelles restrictions. Beaucoup ont apprécié de pouvoir d’abord donner leur sang puis parler, autour d’un café et d’un sandwich, de l’enregistrement et du don de cellules souches du sang. Je trouve remarquable le geste d’ALDI SUISSE de verser 140 francs à SBSC pour chaque nouveau collaborateur enregistré afin de couvrir intégralement les frais d’enregistrement.

Quels conseils donneriez-vous aux entreprises qui souhaiteraient mettre sur pied une action semblable ?
Faites-le ! La transplantation de cellules souches du sang représente souvent la seule chance de guérison pour les personnes souffrant d’une maladie sanguine potentiellement mortelle comme la leucémie. L’esprit de solidarité et la motivation parmi le personnel sont souvent bien plus répandus qu’on ne le pense. Par ailleurs, il est d’autant plus facile d’offrir son aide lors d’une action de ce genre que l’on peut faire le bien pendant les heures de travail – l’engagement commun crée des liens !

Contact: engagement@sbsc.ch 

www.sqs.ch www.zewo.ch wmda
 
ENSEMBLE CONTRE LA LEUCÉMIE