Enregistrement en plein centre de Berne

21/09/2018

Lors de la Journée d’action, le Registre suisse des cellules souches du sang est allé vers la population. L’action d’enregistrement a eu lieu au centre de Berne.

Le « tout Berne » se retrouve pour le café dans le jardin du Café-Bar Turnhalle. Les collaborateurs de Transfusion CRS Suisse se sont installés au sous-sol pour inscrire les nouveaux donneurs au registre des cellules souches du sang. Devant les espaliers sont posés les bureaux avec les coton-tiges ; des fauteuils confortables et des canapés en cuir accueillants invitent à la détente dans l’ancienne halle de sport. Quatre heures durant, on y informe, sensibilise et enregistre. Un public majoritairement jeune s’intéresse au don de cellules souches du sang et à la possibilité ainsi offerte d’aider des leucémiques. « Un lieu magnifique et un encadrement compétent », observe un visiteur après s’être enregistré et avant de partir déguster un cappuccino dans le jardin.

 

« Je suis biologiste moléculaire et travaille à l’Hôpital de l’Ile à Berne comme diagnosticien. Je côtoie des leucémiques quotidiennement et il était donc grand temps pour moi de m’enregistrer comme donneur de cellules souches du sang. Et ça demande si peu de temps ! »

Raphael Joncourt, 34 ans, biologiste moléculaire

 

« Mon amie m’a donné l’idée de m’enregistrer. De manière générale, j’ai l’esprit ouvert, je vais régulièrement au don de sang et détiens un carte de donneur d’organe. Je donne volontiers tout ce dont je n’ai « pas besoin » dans mon corps. En tant que donneur de sang, je pensais que l’on pouvait obtenir des cellules souches à partir du sang. J’ignorais totalement qu’il fallait s’enregistrer à part et que cela n’avait rien à voir avec le don de sang. »

Markus Baumgartner, 33 ans, informaticien

 

« J’ai parlé de la leucémie et du don de cellules souches du sang avec mes filles. Je sais que beaucoup d’enfants aussi sont touchés par la maladie. C’est pourquoi je veux apporter mon aide. A l’inverse, je serais immensément reconnaissante que l’on aide mes enfants. Lorsque j’ai pris connaissance de l’action du jour sur Facebook, il était clair pour moi que je viendrais m’enregistrer après avoir fait mes commissions. Je suis heureuse que mes deux filles m’accompagnent. »

Sandra Kubli, 40 ans, assistante médicale

www.sqs.ch www.zewo.ch wmda
 
ENSEMBLE CONTRE LA LEUCÉMIE