Solidarité mondiale et accréditation WMDA

04/07/2018

Depuis mars 2018, Transfusion CRS Suisse est un membre accrédité de la World Marrow Donor Association (WMDA) et en remplit de ce fait les strictes exigences sans faille. A ce jour, seuls 19 registres dans le monde – sur 75 au total – détiennent l’accréditation, soit la norme de qualité la plus élevée.


Pour Oliver Kürsteiner, directeur de Swiss Blood Stem Cells (SBSC), division de Transfusion CRS Suisse chargée des cellules souches du sang, l’accréditation de la WMDA représente un « jalon ».

Pourquoi la collaboration internationale dans le don de cellules souches du sang est-elle si importante ?
La Suisse est un petit pays et son histoire – des siècles de transit des peuples les plus divers – fait que sa population affiche une énorme variété de caractéristiques tissulaires. Cela signifie qu’il est impossible de trouver des donneurs suisses pour tous les patients suisses. Les faits en chiffres : En 2017, sur les 138 transplants utilisés en Suisse, sept uniquement émanaient de Suisse. Le reste provenait de 13 autres pays.

La collaboration internationale constitue donc la pierre angulaire du don de cellules souches du sang.
Tout juste. Sans la solidarité mondiale, nous ne pourrions pas venir aussi bien en aide aux leucémiques nécessitant une transplantation de cellules souches du sang.

Il est par conséquent indispensable que les mêmes normes strictes de qualité soient appliquées partout dans le monde.
Absolument !

Depuis mars, le Registre suisse, rattaché à Transfusion CRS Suisse, est reconnu comme membre accrédité de la WMDA. Que signifie cette accréditation pour un patient qui va recevoir une transplantation ?
L’accréditation élève davantage encore le niveau de sécurité, garantissant l’application de procédures strictes, contraignantes et décrites dans le moindre détail depuis l’enregistrement du donneur jusqu’à la transplantation en passant par le prélèvement. En tant que « registre qualifié », nous observions déjà de longue date nombre de ces consignes. La nouveauté vient de ce que nous respectons désormais au pied de la lettre toutes les normes strictes et que notre pratique fait l’objet de contrôles réguliers.

Les donneuses et donneurs perçoivent-ils les implications de cette accréditation ?
Non, ils ne voient rien de ce qui se passe derrière les coulisses. Du reste, nous avons toujours mis l’accent sur la sécurité et la santé des donneurs. Derrière les coulisses, des adaptations ont été introduites en matière d’évaluation des risques. Ainsi, aujourd’hui, il est défini avec une extrême précision comment gérer les risques détectés juste avant le prélèvement sur le donneur. Ce domaine étant des plus sensibles, nous sommes heureux de satisfaire aux normes internationales les plus strictes, alignées constamment sur les derniers développements.

Le Registre suisse des cellules souches du sang existe depuis 30 ans. Pourquoi ne reçoit-il l’accréditation WMDA qu’aujourd’hui ?
La WMDA fêtera l’année prochaine son 25e anniversaire et a donc été fondée après SBSC. En outre, les normes et les labels de qualité « qualifié, accrédité » ont été instaurés encore plus récemment. Dès leur constitution, nous nous sommes associés aux nombreux groupes de travail de la WMDA, détenant pendant de longues années le statut de « registre qualifié », ce qui est déjà garant d’une haute assurance qualité. Soulignons que le don de cellules souches du sang est un domaine médical encore relativement jeune et très dynamique. On ignore où en sera la recherche dans cinq ans. Sous l’angle numérique, nous formons un registre de taille moyenne. Pour ce qui est de l’engagement et du développement en revanche, nous figurons parmi les registres en tête du classement mondial.

Oliver Kürsteiner, âgé de 44 ans et docteur en biologie, occupe depuis un an et demi le poste de directeur de la division SBSC (Swiss Blood Stem Cells) de Transfusion CRS Suisse.

www.sqs.ch www.zewo.ch wmda
 
ENSEMBLE CONTRE LA LEUCÉMIE