« Nous avons réussi à lever les craintes »

19/04/2018

« Le don de cellules souches du sang repose entièrement sur la solidarité », dit Dominik Oesch de Netcloud AG. L’entreprise informatique, dont le siège se situe à Winterthour, a organisé un exposé sur le sujet pour ses collaborateurs et a donné 5'000 francs. « Il était important de faire comprendre que le don ne nécessite pas forcément une opération chirurgicale compliquée du fait que, très souvent, on procède à un prélèvement de cellules souches du sang périphérique. »

 

 

Vous avez proposé un exposé d’information sur le don de cellules souches du sang dans votre entreprise. Comment en êtes-vous arrivé à vous pencher sur ce thème ?
La fille de l’un des collaborateurs de notre filiale uniQconsulting a été diagnostiquée leucémique. C’est pourquoi nous avons décidé de nous investir dans le don de cellules souches du sang et d’informer nos collaborateurs à l’aide d’un exposé d’information, et de les sensibiliser et de les motiver au don.

Comment les collaborateurs ont-ils réagi à l’exposé ?
Nos collaborateurs ont manifesté leur intérêt et se sont montrés ouverts au don, notamment parce beaucoup connaissent personnellement le collègue d’uniQconsulting et se sentaient donc proches de lui et concernés par cette question. Certains ont saisi l’occasion après l’exposé pour clarifier leurs doutes directement avec le spécialiste de Transfusion CRS Suisse.

Qu’est-ce qui vous a le plus touché personnellement dans le thème du don de cellules souches du sang ? 
Le don de cellules souches du sang n’existe que grâce à la solidarité. Il est impressionnant de voir le nombre de donneurs que la Suisse compte déjà. Ce qui m’a semblé particulièrement important de relever c’est que les prélèvements portent principalement sur les cellules souches du sang périphérique. J’ai remarqué que la plupart des gens chez nous pensaient que le don impliquait forcément une intervention chirurgicale compliquée. Certaines craintes ont pu être levées à ce sujet.

L’exposé a eu lieu dans le cadre d’une réunion des collaborateurs. Organisez-vous régulièrement de telles réunions ? Et y abordez-vous régulièrement des thèmes qui ne portent en rien sur votre activité-clé ?
Cette réunion – que nous appelons « situation de Netcloud » - a lieu deux fois par an. De manière générale, la Direction y informe les collaborateurs sur les actualités et les perspectives. Puis un orateur invité présente un exposé qui n’a rien à voir avec l’informatique.

Pourriez-vous nous citer d’autres exemples de votre engagement social ?
Nous sommes une entreprise extrêmement humaine et les collaborateurs nous tiennent à cœur. C’est pourquoi nous leur accordons une grande marge de manœuvre et beaucoup de possibilités. Ainsi, chacun a un droit de codécision dans le travail quotidien, le télétravail est largement diffusé et le tutoiement est de rigueur. En outre, les collaborateurs ont droit à six semaines de vacances, reçoivent gratuitement des boissons et des fruits au bureau ainsi qu’un cadeau à leur anniversaire et à Noël. En lieu et place du cadeau d’anniversaire, les collaborateurs peuvent choisir de faire un don. Chaque année, nous désignons une fondation ou une association à qui verser les dons d’anniversaire. Enfin, nous soutenons parfois des associations sous la forme de parrainages dans lesquels s’engagent les collaborateurs.

Que conseilleriez-vous aux entreprises qui souhaiteraient mettre sur pied une manifestation de ce genre ?
Cela ne fait pas de mal de s’informer sur des thèmes plutôt sensibles comme la leucémie. L’exposé était très compréhensible et très bien structuré.

 

En donnant 5'000 francs, Netcloud AG rend concrètement possible l’extension du registre. Chaque enregistrement d’un nouveau donneur de cellules souches du sang coûte 140 francs. Un grand merci!

 

Inspiré? Contactez-nous par engagement@sbsc.ch


www.sqs.ch www.zewo.ch wmda
 
ENSEMBLE CONTRE LA LEUCÉMIE