Don de cellules souches du sang périphérique

En Suisse aujourd’hui, 80% des dons se déroulent selon cette méthode.

Avant le don

Quelques jours avant le don proprement dit, le donneur se voit administrer des facteurs de croissance (G-CSF) afin que les cellules souches du sang se multiplient dans la moelle osseuse et soient libérées dans la circulation sanguine.

Pendant le don

Lors du don, le sang est prélevé à l’aide d’un cathéter veineux et acheminé vers un séparateur de cellules, où les cellules sanguines mobilisées sont séparées du sang et collectées. Le reste du sang est réinjecté dans l’organisme du donneur par un second cathéter veineux. Le donneur ne subit donc aucune perte sanguine significative. La procédure dure généralement entre trois et six heures.

Après le don

D’habitude, le donneur quitte le centre de prélèvement le jour même et reprend le travail le lendemain.

 

 
„Quand je pense au peu d’efforts que cela m’a demandé par rapport aux souffrances que subit le patient, le prélèvement était la moindre des choses que je pouvais faire pour l’aider.“ Sarah Koch, donneuse de cellules souches du sang périphérique.

» Voir l'histoire

 

Risques :

  • Les facteurs de croissance peuvent provoquer temporairement des maux de tête et des douleurs dans les membres comme avec une grippe.
  • L’administration de facteurs de croissance (G-CSF) peut présenter des risques rares comme la formation de thromboses.
  • Au vu des données disponibles à ce jour sur les donneurs en bonne santé qui ont reçu des G-CSF, aucune complication tardive ni effet indésirable à long terme n’ont été observés. Après le don, l’état de santé du donneur est vérifié périodiquement à l’aide de questionnaires.
Un don d
www.sqs.ch www.zewo.ch wmda
 
ENSEMBLE CONTRE LA LEUCÉMIE