Transplantation allogénique & autologue

La transplantation de cellules souches du sang peut être autologue ou allogénique.

Transplantation allogénique

Lors d’une transplantation allogène, le donneur et le receveur sont des personnes distinctes. Le donneur le plus approprié est généralement un frère ou une sœur dont les caractéristiques tissulaires (HLA) sont compatibles avec celles du receveur. Sans donneur compatible au sein de la famille, il faut rechercher un donneur non apparenté dans le Registre des donneurs de cellules souches du sang.


Lors d’une transplantation allogène, le donneur et le receveur sont des personnes distinctes.

 

Quel est l’objectif de la transplantation allogène de cellules souches du sang ?

Une transplantation allogène de cellules souches du sang permet de remplacer les cellules malades du système sanguin par des cellules sanguines fonctionnant normalement du donneur. Les cellules souches du sang et les cellules immunitaires du donneur peuvent en outre lutter contre d’éventuelles cellules malades restantes chez le receveur.

 

Réaction de rejet de l’organisme

Les caractéristiques tissulaires (antigènes HLA) jouent un rôle décisif dans la transplantation de cellules souches du sang. Si les antigènes HLA du receveur et du donneur ne sont pas identiques, le receveur risque une réaction de rejet :   

 

  • les cellules souches du sang transplantées rejettent le corps étranger (maladie du greffon contre l’hôte/graft-versus-host-disease/GVHD);   
  • l’organisme du receveur rejette les cellules souches du sang étrangères.

 

L’autre forme de la transplantation allogénique est la transplantation haplo-identique.

 

Transplantation autologue

Dans la transplantation autologue, le donneur et le receveur ne forment qu’une seule et même personne. En d’autres termes, le patient donne ses cellules souches du sang pour lui-même. Le grand avantage de la transplantation autologue de cellules souches du sang est que les cellules et l’organisme sont compatibles et qu’il ne se produit pas de maladie du greffon contre l’hôte.

Dans cette situation, les effets secondaires et les complications sont essentiellement dus à la chimiothérapie. En outre, on ne peut exclure le retour de cellules malades avec les propres cellules souches du sang. Néanmoins, cette thérapie peut traiter certaines maladies avec succès.

Un don d
www.sqs.ch www.zewo.ch
 
ENSEMBLE CONTRE LA LEUCÉMIE