10 choses que les femmes devraient savoir sur le don de sang

08/03/2019 Contributions aux news de: Seline Stäger 0 Kommentare

Les femmes qui envisagent de donner leur sang se posent souvent de nombreuses questions. A l’occasion de la « journée de la femme », nous révélons 10 faits que devraient savoir les dames désireuses de donneur leur sang.

 

 

Puis-je donner mon sang si je souffre d’une carence en fer?

Un adulte en bonne santé possède environ 4000 mg de réserve de fer. A chaque don, on en perd environ 250 mg. Le fer est lié à l’hémoglobine, pigment du sang, se trouvant dans les globules rouges.

En cas de carence ferrique grave, le taux d’hémoglobine est bas, d’où la nécessité de le mesurer avant chaque don (piqûre dans le doigt). Si le taux est trop bas, le don n’est pas possible. Plus d’informations sur l’hémoglobine : www.blutspende.ch/fr/don_de_sang/sante_don_de_sang/hemoglobine

Précision : La perte de fer est intégralement compensée dans les 50-120 jours en moyenne.

C’est pourquoi nous recommandons aux femmes de ne pas se faire prélever de sang complet plus de trois fois par an.

 

Quelle quantité de sang va-t-on me prélever et en combien de temps sera-t-il remplacé ?

En général, on prélève 450ml, soit environ 10% du volume global de sang. Cette perte de sang est très rapidement compensée par l’organisme. Ainsi, les globules blancs, essentiels pour l’immunité contre les agents pathogènes, et le plasma sont remplacés en l’espace d’une seule journée tandis que les globules rouges mettent dans les sept jours pour retrouver leur niveau initial. Cependant, la formation de nouveaux globules rouges dans la moelle osseuse demande quelques semaines, c’est pourquoi il n’est permis de donner son sang que trois ou quatre fois par an.

 

Puis-je donner mon sang pendant mes règles?

Chez la plupart des femmes, les règles n’ont pas d’influence sur l’aptitude au don.

 

Je ne pèse pas tout à fait 50 kg mais je suis en parfaite santé et condition physique. Puis-je quand même donner mon sang ?

Le volume sanguin prélevé pendant un don de sang standard doit être inférieur à 15 % du volume sanguin total. Cette prescription ne peut plus être respectée avec un poids de moins de 50 kg.

 

Le don de sang est-il douloureux ?

Pas d’inquiétude : L’aspect le plus désagréable du don de sang est la petite piqûre dans le doigt. La goutte de sang ainsi prélevée sert à déterminer le taux d’hémoglobine. La piqûre dans la veine en vue du prélèvement de sang se sent à peine et le don de sang proprement dit est indolore.  

Je prends un contraceptif oral. Puis-je quand même donner mon sang?

Oui, la prise de pilules contraceptives n’a pas d’influence sur l’aptitude au don.


Puis-je donner mon sang après un accouchement ?

Pendant la grossesse et les 12 mois suivant l’accouchement, il faut renoncer au don de sang parce que la mère a besoin de particulièrement beaucoup de fer pendant la grossesse et la période d’allaitement pour elle-même et son bébé.

 

Comment me sentirai-je après le don de sang ? Pourrai-je à nouveau pratiquer du sport ?

Il est recommandé de se reposer pendant 10 à 15 minutes après le don. Et il est extrêmement important de bien s’hydrater afin de remplacer au plus vite le liquide sanguin prélevé. La perte de liquide entraînée par le don de sang peut provoquer une chute de pression, d’où parfois une sensation de malaise et des vertiges. Cette perte est compensée en 24 heures. Pour les autres activités sportives, il faut tenir compte de ses sensations et adapter au besoin la durée et l’intensité de l’activité.

 

Que puis-je manger avant et après le don de sang ?

Nous conseillons d’avaler un petit en-cas quelques heures avant le don (pas d’aliment gras) et de beaucoup boire car il ne faut pas se rendre au don l’estomac vide.
En outre, il est recommandé de manger quelque chose directement après le don. Cela aide à stabiliser la glycémie. Il est surtout important de bien s’hydrater. Enfin, un peu plus tard, il est indiqué de prendre un repas sain et équilibré contenant beaucoup de fer pour reconstituer les réserves de fer.

 

Puis-je boire de l’alcool ?

Le sang est constitué pour moitié d’eau. C’est pourquoi il vaut mieux éviter de consommer de l’alcool avant et après un don de sang car cela influe sur l’équilibre hydrique et peut ralentir la régénération de l’organisme après le don de sang.

 

Te poses-tu encore d’autres questions sur le don de sang ? Inscris-les dans le commentaire et nous nous ferons un plaisir d’y répondre !

 

Tu aimerais donner ton sang ? Tu trouveras ici le lieu de collecte le plus proche de chez toi : www.transfusion.ch/dates_de_collecte

 

Voici la liste des principaux critères d’aptitude au don de sang : www.transfusion.ch/criteres_aptitude

 

 

www.sqs.ch www.zewo.ch wmda
 
DONNER LE SANG SAUVER DES VIES