TRANSPLANTATION ALLOGÈNE ET AUTOLOGUE

La transplantation de cellules souches du sang désigne l’administration de cellules souches du sang (cellules souches hématopoïétiques) d’un donneur à un receveur. Ce type de transplantation peut être autologue ou allogène.

Transplantation autologue

Lors d’une transplantation autologue de cellules souches du sang, le patient se voit transplanter ses propres cellules souches du sang prélevées lorsqu’il se trouvait dans une phase de rémission de sa maladie. Après une chimiothérapie à haute dose visant à supprimer toutes les cellules cancéreuses au possible, le patient reçoit ses propres cellules souches du sang. 

Le grand avantage de la transplantation autologue de cellules souches du sang est que les cellules et l’organisme sont compatibles et qu’il ne se produit pas de maladie du greffon contre l’hôte. Mais la chimiothérapie peut quand même entraîner différents effets indésirables et complications. En outre, on ne peut exclure le retour de cellules malades avec les propres cellules souches du sang. Néanmoins, cette thérapie peut traiter certaines maladies avec succès.

Transplantation allogène

Lors d’une transplantation allogène, le donneur et le receveur sont des personnes distinctes. Le donneur le plus approprié est généralement un frère ou une sœur dont les caractéristiques tissulaires (HLA) sont compatibles avec celles du receveur. La probabilité qu’un frère ou une sœur soit compatible se situe dans les 20-30%. Sans donneur compatible au sein de la famille, il faut rechercher un donneur non apparenté dans le Registre des donneurs de cellules souches du sang.

 

Photo: La probabilité de trouver un donneur compatible parmi ses frères et sœurs se situe autour des 20-30%.

 

Quel est l’objectif de la transplantation allogène de cellules souches du sang ?
Une transplantation allogène de cellules souches du sang permet de remplacer les cellules malades du système sanguin par des cellules sanguines fonctionnant normalement du donneur. Les cellules souches du sang et les cellules immunitaires du donneur peuvent en outre lutter contre d’éventuelles cellules malades restantes chez le receveur.

 

Facteurs déterminants pour une transplantation allogène 
Les caractéristiques tissulaires (antigènes HLA = antigènes leucocytaires humains) jouent un rôle décisif dans la transplantation de cellules souches du sang. Pour qu’une transplantation de cellules souches du sang réussisse, certaines caractéristiques HLA du donneur et du receveur doivent être compatibles. Si les antigènes HLA du receveur et du donneur ne sont pas identiques, le receveur risque une réaction de rejet :

  • les cellules souches du sang transplantées rejettent le corps étranger (maladie du greffon contre l’hôte/graft-versus-host-disease/GVHD);
  • l’organisme du receveur rejette les cellules souches du sang étrangères.
Blutspende SRK als Arbeitgeber
www.sqs.ch www.zewo.ch wmda
 
DONNER LE SANG SAUVER DES VIES