DATES DE COLLECTE DE SANG

QUI PEUT DONNER SON SANG ?

De manière générale, toute personne en bonne santé, âgée d’au moins 18 ans et pesant plus de 50 kg, peut donner son sang. La limite d’âge supérieure est fixée à 60 ans pour les nouveaux donneurs. Cette limite peut être dépassée, jusqu’à 75 ans au maximum, pour les donneurs réguliers d’entente avec le médecin spécialiste du don de sang.

 

Principaux critères d’aptitude au don de sang :

Le donneur / la donneuse doit se sentir en bonne santé.

Les donneurs réguliers entre 65 et 75 ans doivent être libérés par le médecin spécialiste du don de sang à intervalles déterminés.

Le volume sanguin prélevé doit être inférieur à 13% du volume sanguin total. Cette prescription ne peut plus être respectée avec un poids de moins de 50 kg.

Une opération ou un accouchement peuvent s’accompagner d’hémorragies. L’organisme a besoin de toutes ses réserves pour guérir au plus vite.

Certains comportements présentent, d’un point de vue statistique, un risque de contamination par des maladies infectieuses graves. Il est impératif de prendre en compte de telles situations à risque dans l’intérêt des receveurs de sang. Voici certaines des situations à risque dans le domaine du don de sang:

  • rapports sexuels avec des partenaires multiples ou avec un partenaire connu depuis moins de quatre mois ;
  • rapports sexuels entre hommes ;
  • injections de drogues par le passé ou actuellement ;
  • rapports sexuels avec des personnes dont le test VIH s’est avéré positif ou qui souffrent de syphilis ou d’hépatite B ou C.

Pour davantage de précisions, veuillez prendre contact avec votre service régional de transfusion sanguine.

Nombre de pays présentent un risque accru de contamination par des maladies infectieuses comme le paludisme ou le virus du Nil occidental. Afin d’exclure au possible les risques de contamination pour les receveurs de sang,
il faut respecter un délai d’attente variant selon le pays.

Don de sang après un séjour à l’étranger
Après un séjour à l’étranger, il faut examiner avec grand soin si et, dans l’affirmative, à quel moment un don de sang est possible. Dans de nombreux pays, il existe des agents pathogènes tropicaux avec lesquels les voyageurs peuvent éventuellement entrer en contact. Afin de garantir au maximum la sécurité des préparations sanguines, il faut intégrer les agents pathogènes possibles dans les critères d’exclusion. Ainsi, selon le pays et la situation à risque, cela signifie l’exclusion du don de sang pour une période déterminée.

Une contamination peut se dérouler sans symptôme et rester cachée dans le sang entre deux et trois semaines après le retour d’un territoire à risque. En cas de don de sang, un agent pathogène serait alors transmis au receveur de la transfusion sanguine concernée. Selon les circonstances, cela peut entraîner des situations
potentiellement mortelles pour le receveur.

Influence du réchauffement climatique
C’est probablement en raison du réchauffement climatique qu’on observe ces dernières années en Europe une augmentation des cas de maladies tropicales, dont le virus du Nil occidental, le paludisme, la fièvre dengue, le chikungunya ou la maladie de Chagas. Ces agents pathogènes surgissent désormais également dans les zones tempérées en fonction de la saison.

Changement saisonnier des territoires à risque
Certains pays ou régions peuvent être déclarés à court terme territoires à risque, bien qu’ils ne figurent pas sur la liste. C’est pourquoi les services régionaux de transfusion sanguine dressent des listes actualisées chaque jour. Par conséquent, avant votre prochain don de sang, renseignez-vous auprès du service de transfusion sanguine de votre région sur les possibles critères d’exclusion additionnels pour cause de maladies infectieuses.

Services régionaux de transfusion sanguine

Les tatouages et piercings provoquent de petites blessures, par lesquelles peuvent pénétrer des bactéries et des virus dans l’organisme. Afin d’exclure une inflammation ou une infection, on applique un délai d’attende de quatre mois.

Le Royaume-Uni comprend l’Angleterre, le Pays de Galles, l’Ecosse, l’Irlande du Nord, l’Ile de Man, les Iles anglo-normandes, les Malouines et Gibraltar. Ce critère a été fixé en raison de la variante de la maladie de Creutzfeldt-Jakob (cCJD). Plusieurs cas de la maladie ont été signalés depuis 1980 en Grande-Bretagne et en Irlande du Nord. Une transmission par le sang ne pouvant être exclue, Transfusion CRS Suisse a dû prendre cette décision à titre préventif.

Ce critère a été fixé en raison de la variante de la maladie de Creutzfeldt-Jakob (cCJD). Plusieurs cas de la maladie ont été signalés depuis 1980 en Grande-Bretagne et en Irlande du Nord. Une transmission par le sang ne pouvant être exclue, Transfusion CRS Suisse a dû prendre cette décision à titre préventif.

Vous trouverez des informations plus détaillées dans les modèles de questionnaire et de formulaire d’information. Pour toute question ou si vous doutez de pouvoir remplir les critères d’aptitude au don, n’hésitez pas à vous adresser à votre service régional de transfusion sanguine.

 

www.sqs.ch www.zewo.ch
 
DONNER LE SANG SAUVER DES VIES